L'Art de Vivre

Vivre Juste sur une Terre aimée et respectée
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nucléaire - Danger

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Nucléaire - Danger   Jeu 1 Juin à 20:54

Avis aux adhérents et sympathisants du Réseau "Sortir du nucléaire"
Organisez une délégation et informez-nous avant le 15 juin 2006

Réacteur EPR – Document "Confidentiel défense"
Actions dans toute la France le jeudi 15 juin 2006
(Jour d'ouverture de l'enquête publique sur l’EPR)


Cher(e)s ami(e)s,

Le gouvernement vient de fixer les dates de l'enquête publique sur la construction du réacteur EPR : du 15 juin au 31 juillet, c'est-à-dire… à cheval sur la Coupe du monde de foot et les vacances d'été! Une nouvelle preuve du mépris de la Démocratie par les autorités pronucléaires.

Nous vous proposons:

- d'imprimer le document confidentiel défense mis en ligne depuis le 17 mai sur les sites web de diverses organisations (Réseau "Sortir du nucléaire", Greenpeace, Confédération paysanne, Verts, LCR, etc.) et la lettre ci-jointe, complétée par vos soins. A télécharger sur: [url]http://www.sortirdunucleaire.fr [/url](si vous n’arrivez pas à la télécharger, nous vous l’enverrons pas mail).

- de constituer une délégation et de demander rendez-vous à votre Préfet (et/ou votre maire, et/ou votre député) le jeudi 15 juin, jour d'ouverture de l'enquête publique, afin de lui remettre une copie de ce document.

- de vous rendre dans tous les cas, même en l'absence de réponse, à ce rendez-vous et de remettre le document à un représentant de l'institution concernée (à défaut de le laisser dans la boite aux lettres) en présence des médias locaux que vous aurez auparavant informés (en utilisant ou en vous inspirant du communiqué ci-joint).

IMPORTANT: informez le Réseau "Sortir du nucléaire" dès que possible, et dans tous les cas AVANT le 15 juin, de votre initiative. Nous pourrons ainsi répertorier toutes les initiatives et les faire connaître le plus largement possible.

Cette initiative servira dans le même temps à maintenir la pression sur les pouvoirs publics concernant la mise en examen potentielle de Stéphane Lhomme, mis en garde à vue le 16 mai par la DST.

Contacts:

Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69004 Lyon cedex
Tél.: 04.78.28.29.22 – Mail: contact@sortirdunucleaire.fr <mailto:contact@sortirdunucleaire.fr>

-----------------------------------------------------------------------

Jeudi 15 juin 2006
XXXXXXXXXXX
YYYYYYYYYYY
Membres du Réseau
"Sortir du nucléaire"

à M/Mme le Préfet ou M/Mme le Maire ou M/Mme le Député


Objet: enquête publique sur la construction du réacteur nucléaire EPR
Remise du Document confidentiel défense. Soutien à Stéphane Lhomme

Madame, Monsieur,

Le gouvernement vient de fixer les dates de l'enquête publique sur la construction du réacteur EPR : du 15 juin au 31 juillet, c'est-à-dire… à cheval sur la Coupe du monde de foot et les vacances d'été! Une nouvelle preuve du mépris de la Démocratie par les autorités pronucléaires.

Aussi, comme c'est le cas aujourd'hui même simultanément dans de nombreuses villes partout en France, nous vous remettons une copie du Document confidentiel défense qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n'est pas conçu pour résister à un crash suicide.

Les autorités françaises et les entreprises EDF et Areva utilisent le secret défense pour abuser la population. Par exemple, Mme Lauvergeon (PDG d’Areva) a déclaré lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence consacrées au terrorisme: "Le réacteur EPR a été conçu pour résister à tout, y compris les chutes d’avion". (cf dépêche AFP, 9 juillet 2005)

Or, dans le Document confidentiel défense on peut lire entre autres:

- "Les hypothèses relatives à l'impact [d'un avion] doivent assurer une couverture «raisonnable» du risque et ne peuvent prétendre couvrir toutes les éventualités." Cette seule phrase, véritable aveu, suffit à clore le débat. Mais on peut néanmoins pointer d'autres éléments:

- "Compte-tenu qu'une centrale nucléaire ne forme pas un très grosse cible et qu'elle est nettement moins haute qu'un immeuble de grande hauteur, il est sans doute assez difficile pour un pilote non chevronné de viser très précisément une zone sensible". Ce raisonnement, fort peu scientifique, est d'autant moins convaincant que, le 11 septembre 2001, ces pilotes "non chevronnés" ont malheureusement prouvé qu'ils étaient capables de véritables prouesses…

- "Un impact en vol horizontal stabilisé supposerait un vol a très basse altitude à peu près impossible à envisager sauf peut-être pour certains sites en bord de mer". Or, l’EPR est justement prévu à Flamanville (Manche), en… bord de mer! Est-il nécessaire d'en rajouter?

De même que notre camarade Stéphane Lhomme, mis en garde à vue le 16 mai par la DST, nous risquons, en détenant et en diffusant ce document, une peine de 5 ans de prison et une amende de 75 000 €uros. Mais, par cette action de "désobéissance civique", nous prenons nos responsabilités de citoyens, nous dénonçons le mensonge (commis, qui plus est, sous couvert du secret défense) et le danger nucléaire imposé aux citoyens. Notez d'ailleurs que nous ne mettons personne en danger puisque l'EPR n'existe que sur le papier. Il suffit donc… de ne pas le construire.

La seule façon de résister à d'éventuelles attaques est de réduire notre vulnérabilité, et donc de ne pas avoir de centrales nucléaires. Pour le moins, il ne faut pas construire de nouveaux réacteurs. Nous vous demandons donc de prendre vous aussi vos responsabilités et, muni du document confidentiel défense ci-joint, de vous engager contre la construction de l'EPR.

Signature(s)


-----------------------------------------------------------------------

XXXXXXXXXXX – YYYYYYYYYYY Membres du Réseau "Sortir du nucléaire"
Communiqué de presse du mercredi 14 juin 2006

Nucléaire

Jeudi 15 juin, à xx heures
Une délégation remettra un document "confidentiel défense"
à M/Mme le Préfet ou M/Mme le Maire ou M/Mme le Député
Le réacteur EPR n'est pas conçu pour résister à un crash suicide.


Le gouvernement vient de fixer les dates de l'enquête publique sur la construction du réacteur EPR: du 15 juin au 31 juillet, c'est-à-dire… à cheval sur la Coupe du monde de foot et les vacances d'été! Une nouvelle preuve du mépris de la démocratie par les autorités pro-nucléaires.

Aussi, comme c'est le cas aujourd'hui même simultanément dans de nombreuses villes partout en France, une délégation remettra à [M/Mme le Préfet / ou M/Mme le Maire / ou M/Mme le Député] une copie du Document confidentiel défense qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n'est pas conçu pour résister à un crash suicide.

Les autorités françaises et les entreprises EDF et Areva utilisent le secret défense pour abuser la population. Par exemple, Mme Lauvergeon (PDG d’Areva) a déclaré lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence consacrées au terrorisme: "Le réacteur EPR a été conçu pour résister à tout, y compris les chutes d’avion". (cf dépêche AFP, 9 juillet 2005)

Or, dans le Document confidentiel défense on peut lire entre autres:

- "Les hypothèses relatives à l'impact [d'un avion] doivent assurer une couverture «raisonnable» du risque et ne peuvent prétendre couvrir toutes les éventualités." Cette seule phrase, véritable aveu, suffit à clore le débat. Mais on peut néanmoins pointer d'autres éléments:

- "Compte-tenu qu'une centrale nucléaire ne forme pas un très grosse cible et qu'elle est nettement moins haute qu'un immeuble de grande hauteur, il est sans doute assez difficile pour un pilote non chevronné de viser très précisément une zone sensible". Ce raisonnement, fort peu scientifique, est d'autant moins convaincant que, le 11 septembre 2001, ces pilotes "non chevronnés" ont malheureusement prouvé qu'ils étaient capables de véritables prouesses…

- "Un impact en vol horizontal stabilisé supposerait un vol a très basse altitude à peu près impossible à envisager sauf peut-être pour certains sites en bord de mer". Or, l’EPR est justement prévu à Flamanville (Manche), en… bord de mer! Est-il nécessaire d'en rajouter?

De même que Stéphane Lhomme, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", mis en garde à vue le 16 mai par la DST, les membres de la délégation risquent une peine de 5 ans de prison et une amende de 75 000 €uros. Mais, par cette action de "désobéissance civique", ils dénoncent le mensonge (commis, qui plus est, sous couvert du secret défense) et le danger nucléaire imposé aux citoyens.

La seule façon de résister à d'éventuelles attaques est de réduire notre vulnérabilité, et donc de ne pas avoir de centrales nucléaires. Pour le moins, il ne faut pas construire de nouveaux réacteurs. La délégation demandera à [M/Mme le Préfet / ou M/Mme le Maire / ou M/Mme le Député] de prendre aussi ses responsabilités et, muni du document confidentiel défense ci-joint, de s'engager contre la construction de l'EPR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nucléaire - Danger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Al Qaida aurait la bombe nucléaire
» Des missiles nucléaires volent ils par erreur ?
» NukaPolis : Danger de radiations ! (Royaume nucléaire) [validé]
» " NUCLEAIRE - " L'impact est très difficile à évaluer ".
» Prolifération nucléaire: Le bal des hypocrites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de Vivre :: Ecologie :: Combat Ecologique-
Sauter vers: