L'Art de Vivre

Vivre Juste sur une Terre aimée et respectée
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les ravages de l'agro-industrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boswelia

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : France
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Les ravages de l'agro-industrie   Lun 26 Fév à 0:07

Comment on fait haïr aux Français
leurs racines paysannes




Chaque fois qu'une menace se précise contre une espèce ou un biotope, on trouve un aboyeur de service pour servir la ritournelle traditionnelle : "Il faut préserver la biodiversité".
Le thème est porteur puisqu'il est aussi récupéré par les saccageurs de tout poil et que l'on a pu entendre sur FR2 des "guides" du parc des Cévennes proférer cette ânerie ahurissante : il faut maintenir l'écobuage.....pour préserver la biodiversité.

Ce sont les pompiers qui vont être contents ! Chaque année des centaines de feux de broussailles, de maquis et de forêt sont provoqués par cette pratique digne des tribus les plus reculées de la savane et qui a encore la vie dure chez certains éleveurs, convaincus que la montagne leur appartient.

L'écobuage consiste à mettre le feu n'importe où, en montagne de préférence, pour brûler les arbustes et permettre, à leur place, la repousse d'une végétation herbacée propre à servir de pâture aux troupeaux en estive....

interdite à cause des risque évidents d'incendies incontrôlés qu'elle engendre, et de l'appauvrissement des sols qu'elle induit, cette pratique a exactement l'effet inverse à celui souhaité pour maintenir la biodiversité.
Tout d'abord, le feu oxyde certains oligo-éléments du sol qui disparaissent complètement et provoque ainsi des carences minérale graves, enuite le feu détruit les graines et ne subsiste après son passage que celles de certaines espèces à la cuticule particulièrement résistante : premier effet artificiel de filtre qui sélectionne des espèces spécifiques, ce qui s'oppose par nature à la biodiversité.
Enfin, le feu détruit toutes sortes d'espèces animales qui alimentent par essence la biodiversité, à commencer par les lombrics qui assurent la "respiration" des sols et évitent leur transformation en une sorte de ciment stérile : on est donc en pleine situation ubuesque !

- Alors pourquoi sortir de telles âneries ?
- Mais à cause des éleveurs de moutons !

A cause d'une poignée de Jean-foutre qui laissent leurs animaux divaguer n'importe où en moyenne montagne pour "produire" un couvert herbagé qui convient aux ovins dont l'élevage n'est pas rentable que grâce aux subventions qu'on leur donne.
Autrement dit, pour satisfaire un caprice économiquement non rentable, on n'hésite pas à faire prendre des risque insensés aux pompiers et à saccager le milieu naturel. Non seulement l'écobuage appauvrit les sols et sélectionne les espèces spécifiques dont les graines résistent au feu, mais en plus, il rend accessible certaines zones aux troupeaux qui broutent sans surveillance, ou devant l'indifférence totale de leurs bergers des espèces végétales endémiques dont on interdit la cueillette aux randonneurs....

L'affaire de la chasse aux loups est aussi scandaleuse : il y a des loups par centaines en Italie et en Espagne, pays où les bergers existent aussi.....et n'y trouvent rien à redire : eux surveillent leurs troupeaux, tout comme bon nombre de bergers français d'ailleurs, qui ne comprennent rien à cette diatribe d'une poignée hystérique qui "ne veulent pas revenir en arière et rester avec leurs animaux" (sic !)

C'est vrai enfin, si un éleveur doit maintenant s'occuper de ses animaux où allons-nous !

un berger canadien déclare : "chez nous, en plus des loups et des ours, il y a les coyottes. Mais on sait protéger nos animaux et un berger qui perd plus d'une dizaine d'animaux et sûr de se faire virer ! ".
A l'inverse, une éleveuse française, éructait lors d'un reportage sur FR3 "Le loup espèce protégée ! c'est une honte ! Mais c'est plutôt le paysan qui devrait être une espèce protégée."

Qu'elle soit rassurée : l'industrie agricole est non seulement protégée mais largement subventionnée.
Et pour une raison très simple : elle tue la tradition paysanne. Elle empoisonne les nappes phréatiques par engrais et pesticide, assèche les rivière par pompages intempestifs pour des cultures irriguées inadaptées au climat, détruit les zones humides, provoque des inondations, ravage l'habitat de la faune par des remembrements calamiteux et pompe les subventions pour fabriquer des vaches françaises à "deux euros par jours" ( ce que coûte chacune d'entre elles à l'économie européenne) .

Et c'est ainsi que les Français finiront par haïr la paysannerie qui fut l'activité fondatrice de leur civilisation et la socièté paysanne dont ils sont issus.


Saint Paix

- Source : Le Libre Journal - n° 12 - 15 oct.2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les ravages de l'agro-industrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Industrie agro-alimentaire: les oeufs
» se grav se meme tre grav (L'industrie de la peche agonise)
» L'industrie de la mangue sur la bonne voie
» Les enjeux de l’industrie touristique haïtienne
» L'industrie textile, moteur potentiel de l'economie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de Vivre :: Luttes pour la Vérité-
Sauter vers: