L'Art de Vivre

Vivre Juste sur une Terre aimée et respectée
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une étude médicale le prouve......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boswelia

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : France
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Une étude médicale le prouve......   Lun 5 Nov à 0:13

PENDANT L'AVORTEMENT LE FOETUS SOUFFRE ET PLEURE !




Selon une étude présentée en 1978 à l'université de Loyola de Chicago certains sujets suicidaires qui réitèrent leurs tentatives chaque année semblent récidiver aux dates précises auxquelles leurs mères avaient essayé d'avorter alors qu'elles les portaient. L'auteur de cette étude, le Dr Feldam, ajoute que le mode de suicide choisi reproduit souvent la technique d'avortement utilisée : poison, coup porté par un instument acéré, etc.

C'est La Tribune de Genève qui, après trente ans de silence, publie sur la vie du foetus cette révélation bouleversante.si cette étude dit vrai, il faut en conclure, en effet, que le foetus comprend et enregistre la tentative de meurtre dont il est victime et qu'il en garde le souvenir jusqu'à en concevoir des séquelles lourdes même lorsque la tentative s'est produite au cours des toutes premières semaines de la grossesse. Devenus adultes, les rescapés seraient donc traumatisés à la fois par la terreur ressentie et par un sentiment de culpabilité liée à leur "désobéissance" qui les conduit à tenter de mener à "bonne fin" la tentative ratée par leur mère.

Accessoirement, cette confirmation signifie que le foetus peut déjà enregistrer des souvenirs avant même que le cerveau ne soit formé, à quatorze semaines cocolide une hypothèse, avancée par le Docteur JCowdy dans un hôpital de Salisbury en 1958, à la suite d'expériences semblant établir qu'à partir d'environ quatorze semaines , une zone de mémoire se forme dans le cerveau du foetus, qui enregistre les émotions et les sons provenant de ses parents.

De nombreuse preuves avaient déjà été obtenues de cette réalité méconnue. Ainsi, sous l'effet d'une injection de penthotal fortement dilué, une patiente en psychiatrie avait prétendu se souvenir d'un propos de son père qu'elle avait entendu in utero : " Si c'est une fille, je lui tordrai le cou ! " Interrogé, le père confirma avoir prononcé ces mots et obtint le pardon de sa fille qui, du coup, mit fin à ses tentatives de suicide.

Une autre étude britannique plus récente puisqu'elle date d'avril 2006 a révélé que les bébés prématurés ressentaient la douleur aussi vivement, voire avec plus d'intensité, que les adultes.

Une autre étude encore, sur les effets de la cigarette et des drogues pendant la grossesse a prouvé que le foetus pouvait pleurer à partir de la 28ème semaine. Le Dr Gingras du Centre médial de Caroline, à Charlotte (Caroline du Nord), responsable de ce travail mené avec le Dr Ed.Mitchell de l'université d'Auckland (Nouvelle Zélande) a reconnu : " Nous savions que les enfants prématurés nés avant la 28e semaine de grossesse peuvent pleurer mais cela n'avait jamais été observé au cours de la grossesse ( des images stupéfiantes d'une échographie vidéo en noir et blanc montrant ainsi un foetus hurlant dans le sein de sa maman au moment où on lui fait entendre de la musique à trop forte puissance, ces images peuvent être vues sur le site : http://dsc.discovery.com/news:media/fetalcryingvideo.html )

Aux états-Unis, ces travaux commencent à porter leurs fruits.

Le 18 avril 2007, la Cour suprême des Etats-Unis a validé, par 5 voix contre 4, la loi interdisant l'avortement par naissance partielle sur tout le territoire des Etats-Unis qui avait été adoptée en octobre 2003 par les deux chambres du Congrès et promulguée le 5 novembre. Toutes les juridictions inférieures saisies par les partisans de l'avortement avaient invalidé cette loi au motif qu'elle ne prévoyait pas d'exception si la santé de la mère est menacée ; en 2000 et pour la même raison, la Cour suprême avait également invalidé une loi similaire au Nebraska.

Par cette récente validation, c'est la première fois depuis la légalisation de l'avortement en 1973 que la Cour met un frein à l'avortement au niveau national.

Rappelons que l'avortement par naissance partielle consiste à pratiquer, après le délai légal de douze semaines suivant les dernières règles, une intervention dite" par dilatation et extraction" au cours de laquelle le praticien extrait d'abord les jambes et le torse du foetus, pour aspirer ensuite chirurgicalement le contenu de la boite crânienne de l'enfant afin de faciliter le passage de la tête. Cela permet de tuer le bébé avant sa naissance complète et d'éviter ainsi que la mort provoquée soit considérée comme un infanticide.

Cela revient à dire que chaque année sont vraisemblablement perpétrés dans notre pays près de trente mille infanticides dont les victimes ressentent la douleur, se plaignent en poussant des cris muets et, en cas d'avortement raté, gardent de cette agression un souvenir qui entraînera à l'âge adulte des séquelles pyschologiques irréparables.

- Source : Le libre Journal - n° 410
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Il y a criminel et criminel!   Mar 6 Nov à 20:41

Merci, Boswelia, pour cet interpellant article!

Vingt-huit semaines, cela fait quatre mois.
N'est-ce pas à partir de ce moment-là, donc vers le milieu de la gestation (4 mois et demi), que, selon le Savoir des Sachants, l'âme en instance d'incarnation pénêtre le corps du fœtus?

Pas étonnant que, dès lors, il soit capable de manifester des émotions et donc de pleurer!

Par ailleurs, l'intellect a des noms pudiques pour désigner de vulgaires crimes:
Tuer dans le ventre pour ne pas être considéré comme un criminel, il fallait quand même l'inventer!
Et que dit la conscience du "praticien"? Mais, au fait, en a-t-il encore une?
Et arrive-t-il, ensuite, à dormir, la nuit?
Et qui a dit: "Liberté, que de crimes l'on commet en ton nom!"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boswelia

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : France
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Une étude médicale le prouve......   Mar 6 Nov à 22:59

Bonsoir Jean,


J'avoue que j'ai un peu hésité avant d'écrire cet article car je me suis heurtée à des réactions négatives dans mon entourage proche. Je pense que les gens ne s'imaginent absolument pas de ce que peut ressentir le foetus au moment de l'avortement et en règle générale dans le ventre de sa maman, car bien évidemment "on" les a laissé dans une ignorance totale, il est grand temps de le faire savoir, d'ailleurs cela a été tenu secret pendant 30 année, c'est pas rien...........

je ne sais pas à quel moment l'âme pénétre le corps du foetus, mais il se peut que cela se fasse avant même 4 mois.

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étude médicale le prouve......   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étude médicale le prouve......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» Salle d'étude d'Anabase
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de Vivre :: Luttes pour la Vérité-
Sauter vers: