L'Art de Vivre

Vivre Juste sur une Terre aimée et respectée
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Guyane en péril!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléonore Visart



Nombre de messages : 29
Localisation : Hainaut Belgique
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: La Guyane en péril!   Sam 8 Avr à 12:34

Madame la Ministre de l’écologie et du développement durable, Monsieur le Ministre de l’industrie, Monsieur le Préfet de Guyane.

Objet : NON a l’Exploitation d’une mine d’or à ciel ouvert en guyane Française

Une multinationale Canadienne : CAMBIOR CBJ CAIMAN SAS est sur le point de commencer l’exploitation d’une mine d’or primaire à ciel ouvert en Guyane Française. Ce pays prolongeant l'Amazonie, possède une des cinq forêts vierges restantes dans le monde.
Cette mine se situe sur la montagne de Kaw qui fait l’objet de plusieurs mesures de conservations incluses au sein du Parc Naturel Régional de Guyane (Réserve Naturelle des Marais de Kaw-Roura : sanctuaire entre autre des derniers caïmans noirs, Site Ramsar, Réserve Naturelle Volontaire de Trésor, ZNIEFF de type I ).
Les études pluridisciplinaires réalisées ont mis en évidence une biodiversité riche et exceptionnelle sur la montagne de Kaw et particulièrement sur le site des permis de CAMBIOR (ZNIEFF de type I).

- L’exploitation de ce site va entraîner une déforestation et une pollution importantes, néfastes pour la faune et la flore notamment pour les espèces protégées par la convention de Washington. Cette mine va sacrifier une forêt primaire d’une importance majeure pour le seul bénéfice d’une multinationale laissant ces zones sinistrées à jamais.
- D’énormes quantités de produits toxiques : sur la durée du projet (7 ans) plus de 9 millions de tonnes de roches seront broyées et mélangées à 30.000 tonnes de produits chimiques (cyanure, chaux…). En plus d'un accident industriel (risques de rupture de digue avec déversement des résidus cyanurés dans les rivières en aval...), les risques sanitaires peuvent aussi provenir d'une contamination lente et continue des sols, des eaux de surface et souterraines par des substances extraites du sous-sol ( métaux lourds, arsenic...).
- Construction d’une route pour l’acheminement de matériaux et produits toxiques sur une zone de droit d’usage des amérindiens Palikur.
- Aucune retombée économique pour la Guyane. En effet, seule la taxe sur la production d’or, soit 0.5 %, sera reversée par CAMBIOR (≈ 50 €uros pour 1 kg d’or !). La multinationale sollicite comme préalable à son implantation : l’exonération de l’octroi de mer, de l’impôt sur les sociétés, de la taxe foncière, de la taxe sur le carburant, la réalisation de 55 km de ligne haute tension, une subvention de 28 millions de d’€uros (loi Girardin).

Je suis fermement opposé à ce projet qui m’apparaît incompatible avec un développement local et durable de la Guyane et qui va à l’encontre de l’intérêt général car il va détruire un patrimoine unique et exceptionnel commun à tous.
Pourquoi la France, pays qui a les moyens de protéger ce patrimoine de l’humanité n’encourage-t-elle pas les activités durables (artisanat, écotourisme, recherche…) plutôt que de brader son territoire à des multinationales peu soucieuses des générations futures ?

Je demande à l’état Français de stopper ce projet car je souhaite un autre développement pour la Guyane !



Nom:CRISMAN

Prenom:DANIEL

Adresse:415 b de CALLEVILLE 14670 JANVILLE FRANCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: La Guyane - Suite...   Mer 12 Avr à 20:30

Quelques développements...

De "Cyber @cteurs" cyberacteurs@wanadoo.fr
A
Copies
Date Wed, 12 Apr 2006 16:33:16 +0200
Objet [cyber @cteurs] Cyber @ction 168 : Cambior en Guyane

--------------------------------------------------------------------------------

> Cyber @ction 168 : Cambior en Guyane

Bonjour,

En Guyane Française, des citoyens et de nombreuses associations de
protection de l'Environnement s'opposent au projet d'une multinationale
canadienne qui envisage l'implantation d'une mine d'or primaire, à ciel
ouvert, sur la montagne de Kaw.

Le site choisi est une forêt primaire à haute biodiversité (ZNIEFF).

Ce site exceptionnel fait l¹objet de plusieurs mesures de conservation :
Réserve Naturelle des Marais de Kaw-Roura, sanctuaire entre autre des
derniers caïmans noirs, site Ramsar, Réserve Naturelle Volontaire de Trésor,
ZNIEFF de type I.
Les études pluridisciplinaires réalisées par les scientifiques ont mis en
évidence une biodiversité riche et exceptionnelle sur la montagne de Kaw et
particulièrement sur le site des permis de CAMBIOR (ZNIEFF de type I).
- l'exploitation de ce site va entraîner une déforestation et une pollution
importantes, préjudiciables à la faune et à la flore, notamment à plusieurs
espèces protégées par la convention de Washington dont notre pays est
signataire.
Une forêt primaire d'une importance majeure sera ainsi sacrifiée pour le
seul bénéfice de CAMBIOR.
- Sur la durée du projet (7 ans) plus de 9 millions de tonnes de roches
seront broyées et mélangées à 30.000 tonnes de produits chimiques (cyanure,
chaux...). En plus d'un accident industriel (risques de rupture de digue
avec déversement des résidus cyanurés dans les rivières en aval...), les
risques sanitaires peuvent aussi provenir d'une contamination lente et
continue des sols, des eaux de surface et souterraines par des substances
extraites du sous-sol ( métaux lourds, arsenic...).
- la Construction de la route permettant l'acheminement de matériaux et
produits toxiques se fera sur une zone de droit d'usage des communautés
amérindiennes Palikur.
- Les retombées économiques du projet sont dérisoires: En effet, seule la
taxe sur la production d'or, soit 0.5 %, sera reversée par CAMBIOR. Cette
firme sollicite comme préalable à son implantation des privilèges
injustifiés : l'exonération de l'octroi de mer, de l'impôt sur les sociétés,
de la taxe foncière, de la taxe sur le carburant, la réalisation de 55 km de
ligne haute tension, une subvention de 28 millions de d'¤uros (loi
Girardin).
Un tel projet est incompatible avec un développement local et durable de la
Guyane et va à l'encontre de l'intérêt général car il va détruire un
patrimoine unique , commun à tous.

Prenez, s'il vous plait, quelques instants pour en savoir plus sur ce projet
pharaonique et sans intérêt économique pour la Guyane mais susceptible
d'engendrer de graves problèmes sanitaires et environnementaux dans les
décennies futures.

Si vous êtes convaincu par nos arguments, vous pouvez participer en quelques
clics à notre combat en remplissant la cyberpétition mise en ligne sur le
site du Collectif "Quel orpaillage pour la Guyane".
http://www.collectifor.ouvaton.org/petition.html

Ce courrier est à diffuser sans modération autour de vous !

Merci d'avance de votre soutien !
Le collectif "Quel orpaillage pour la Guyane?"

³Qui ne dit mot consent²
Bien que n¹ayant aucune nouvelle de ce collectif malgré plusieurs relances,
à la demande de plusieurs d¹entre vous, nous prenons à notre compte cette
action.

Merci d¹y participer

Alain
>>> ,__o Alain UGUEN Association Cyber @cteurs
>>_-\_<, il dépend de vous que votre souris ait du pouvoir
> (*)/'(*) http://www.cyberacteurs.org/

>>> COMMENT AGIR ?

C'EST FACILE : A VOUS DE SUIVRE LES 6 ETAPES SUIVANTES :

1- Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous entre les ############
2- Ouvrez un nouveau message et collez le texte
3- Signez le : prénom, nom, adresse, ville
4- Rajouter l'objet de votre choix :
5- Adressez votre message aux adresses suivantes :
ministere@ecologie.gouv.fr
courrier@guyane.pref.gouv.fr
cyberacteurs@wanadoo.fr

Cliquer ici :
gie.gouv.fr>
ou ici
gie.gouv.fr>

Vérifiez que les trois adresses apparaissent bien : la troisième peut être
coupée en bout de ligne.

6- Envoyez le message

cette cyber @ction est aussi signable en ligne
http://www.cyberacteurs.org

Par cette action, vous ferez connaître votre opinion à la Ministre de
l¹Ecologie, au Préfet de Guyane et à Cyber @cteurs pour nous permettre
d'évaluer l'impact de cette action.
>#################################
Prénom, Nom:
Profession :
adresse :
code postal, ville :

A Madame la Ministre de l'écologie et du développement durable
A Monsieur le Préfet de Guyane.
Objet : Autorisation d'exploitation d'une mine d'or à ciel ouvert en Guyane
Française

Madame la Ministre,
Monsieur le Préfet,

Je suis informé du projet de la firme CAMBIOR CBJ CAIMAN SAS portant sur
l'exploitation d'une mine d'or à ciel ouvert en Guyane Française sur le site
de la montagne de Kaw.
Ce site exceptionnel fait l¹objet de plusieurs mesures de conservation :
Réserve Naturelle des Marais de Kaw-Roura, sanctuaire entre autre des
derniers caïmans noirs, site Ramsar, Réserve Naturelle Volontaire de Trésor,
ZNIEFF de type I.
Les études pluridisciplinaires réalisées par les scientifiques ont mis en
évidence une biodiversité riche et exceptionnelle sur la montagne de Kaw et
particulièrement sur le site des permis de CAMBIOR (ZNIEFF de type I).
Pourquoi la France, pays qui a les moyens de protéger ce patrimoine de
l'humanité n’encourage-t-elle pas les activités durables (artisanat,
écotourisme, recherche...) plutôt que de brader son territoire au profit de
firmes qui méprisent les droits des générations futures ?

Je demande à l'état Français de stopper fermement ce projet et d'assumer ses
responsabilités de signataire de la convention sur la biodiversité.
Espérant que vous saurez faire prévaloir l'intérêt général et le bien commun
de la Nation sur les intérêts de la firme CAMBIOR CBJ CAIMAN SAS, je vous
prie de croire, Madame la Ministre, Monsieur le Préfet, en l'assurance de ma
considération citoyenne.

>#################################

Très peu de retombées économiques pour la Guyane
http://www.guyamag.com/online/modules.php?name=News&file=article&sid=58

La forêt a mauvaise mine
http://www.lepoint.fr/sciences/document.html?did=176724
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Guyane en péril!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Diaspora en Guyane acceuille Mirlande Manigat
» 700 étudiants haitiens aux universités des Antilles et de la Guyane
» LA GUYANE AIMERAIT FIGURE SUR LA CARTE [ajouté]
» Guyane 3°R.E.I.
» Les maires actuels (maj 13/11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de Vivre :: Ecologie :: Combat Ecologique-
Sauter vers: